Rabbi Jacob Y va danser !

Rien qu’au titre de mon post, je suis sure que vous avez déjà la chanson du film dans la tête, n’est ce pas ?

Au mariage de Séverine, Caro pensait faire la « danse de Rabbi Jacob ». Il y a deux raisons à cela. La première provient du nom de famille très évocateur du fiancé, ensuite et surtout parce que quand elles étaient petites, poulette passait en boucle les films de De Funès (avec Rabbi Jacob dans le top 3). Elle y avait pensé donc, mais s’était défilée au dernier moment a eu peur de choquer l’assemblée.
Tout ça pour vous dire qu’au jeu de l’arroseur arrosé, nous avons un vainqueur ! Séverine ne reculera devant rien et dansera la chorégraphie de Rabbi Jacob le soir du mariage !
Même pas peur, j’en suis !!

Comment ça vous ne savez pas de quoi je suis en train de parler ?! « C’est une insulte, un scandale » (non, je me trompe de film là…). Juste parce que cette scène est cultissime, allez voir le lien !
Extrait du film
Chorégraphie d’apprentissage (merci Sev!)
rabbijacob.jpg

être loin de notre famille

J’ai eu une très mauvaise nouvelle ce weekend.

Je me plains régulièrement de mes aller-retour en avion (pour des tas de raisons), mais cette fois-ci, le vol fût le début de cinq long jours très éprouvant. Je n’ai que le beau rôle une fois encore. Je prends un vol et repars quasi aussitôt, en laissant les épreuves les plus dures à ma famille qui est restée.

Je hais les coups de téléphones de ma sœur, pour m’annoncer le décès de quelqu’un qui m’est proche. J’ai mal au coeur.

Le verdict tombe

Avant de soumettre un projet on liste les moyens dont on dispose, le temps nécessaire à son obtention, et on établit un budget (l’analyse des contraintes est un plus).

Pour le mariage de Caroline et Fabien, j’ai pour moyen ma créativité (pour le peu que j’ai, on fait avec), mes aptitudes avec un ordinateur (me débrouille pas trop mal pourvu que je sois un petit peu concentrée) et la connexion internet, et c’est à peu près tout. Comme temps nécessaire, je dispose de six mois jusqu’à l’enterrement de vie de jeune fille, et il faut rajouter quinze jours pour arriver jusqu’au mariage. Pour le budget, on verra ça plus tard (je n’aime pas mettre des bornes avant même de savoir ce qui va se passer), et en ce qui concerne les contraintes on peut dire qu’elles sont de taille. Toute communication se fera par internet, zéro rendez-vous en direct, sans compter que je ne pourrais rien transporter qui dépasse 55cm x 35cm x 20 cm en taille ou 10 kilogrammes en poids. Nous voilà bien !

Mais je ne recule devant rien. Quand Séverine (le témoin et sœur de la sœur, petite piqûre de rappel) a demandé de ramener chacune quelques photos ainsi que des anecdotes souvenirs (pour la soirée entre filles), je lui ai proposé de collecter les informations, d’en faire une synthèse cohérente, puis de les mettre en scène sur un support informatique. Je suis partie du principe que Séverine avait bien assez de choses à faire, et étant donné de je suis capable de m’en occupé (et super motivée !). Sev a accepté ! Je m’en occupe donc…

Et puisque pas mal de filles semblent motivée, condition nécessaire et suffisante pour partager une autre idée avec Séverine, je lui ai parlé de mon envie de créer une chanson des mariés, que l’on entonnera toutes le soir du mariage, lors du banquet. Quelque chose de sympa, et pas un copié-collé de ‘you tube’, ou je ne sais quoi d’autre. Non seulement elle a été emballée, mais elle a aussi et surtout accepté de me filer un coup de main (ça ne sera pas de trop je pense).

Nous ne sommes qu’en février et les choses s’annoncent déjà très bien.

Les initiatives, ça me connaît

Depuis notre première conversation sur -facebook- concernant l’EVJ de Caro, j’ai l’esprit qui gamberge. Comment vous dire, poulette c’est ma meilleure amie. Elle est plus forte, plus têtue déterminée et plus intelligente que moi (c’est dire). On en a parlé plus d’une fois de son mariage (pas du mien, je répétais que je ne me marierai jamais!!).
Nous nous sommes promis (ça date, alors plutôt que de vous faire souligner que nous ne sommes plus toutes jeunes, j’enchaine) d’être toujours là l’une pour l’autre.

J’ai pleins d’idées, et j’ai bien envie de les communiquer à Séverine. Tant pis si j’outrepasse mon rôle de simple amie…

Prolongation

Mes six mois de contrat en Italie sont passés très vite. Au jour d’aujourd’hui, j’ai deux possibilités :
-Je prolonge mon contrat, pour un durée d’un an cette fois-ci (six mois, ce n’est plus possible)
-Je retourne dans le sud, à la case départ
Il y a plus de raisons pour rester et continuer ma mission (améliorer mon Italien, expérience à l’étranger de six mois courte et donc peu valorisable, mission en constante évolution, rémunération attractive, etc.) que de rentrer. Bien sûr, la perspective d’être aux côtés de mon amoureux est un argument de poids pour rentrer sans tarder, mais les raisons qui m’ont poussé à partir en Italie (travailler à l’étranger, mettre de côté pour l’achat de notre future maison) sont toujours valables aujourd’hui.

Je pense que cela va être dure de faire un an supplémentaire, mais il faut dire ce qui est, le jeu en vaut la chandelle. Je dois juste me préparer à faire des sacrifices (d’autres…), et à en assumer les conséquences.

12345...12

Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
Millenium Development Goal |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | gucci158
| CAMEROON24 .. l'info camero...
| Blog du niveau intermédiaire