posts dans la catégorie 'Lui et Moi'


Weekend en amoureux mérité

Comment ça une journée à Venise, ça suffit ! Et la Saint Valentin alors (je me raccroche aux branches trouve des excuses) ! Au programme de mon weekend :

-Vendredi soir : direction la périphérie de Ravenna pour aider une amie Franco-Italienne à déménager. Etant donné que tout ne passait pas dans sa voiture, j’ai récupéré quelques effets personnels. Mon amoureux les remontera (quand il fera le déménagement) dans le Nord, et il lui sera facile de venir les chercher dans le Nord.

-Samedi matin : direction la région Piémontais (pays du vin et du fromage, yes !). J’ai donné rendez-vous à mon amoureux dans un petit village (à quoi bon vous donner le nom) pour un déjeuner traditionnel dans un petit bar (au menu plateau de jambon, saucisse, saucisson et fromage local, agrémenté d’un vin rouge local, ben oui tant qu’à faire).

-Samedi après midi : visite du coin, des petites villes célèbres pour le vin, le tout dans 5 centimètres de neige.

-Samedi soir : Petit hôtel en montagne (même si le charme n’y était pas, c’était calme et tranquille, donc passons). J’avais préparé un petit repas, une bonne bouteille de vin, un gâteau fait maison en dessert, et un assortiment de gruyère pour mon chéri (c’est le seul fromage qu’il consomme).

-Dimanche : tout s’est passé très vite. Petit déjeuner copieux, balade en montagne, puis séparation car la route nous attendait.

Allez, quelques photos souvenir…

dscn1322.jpg   dscn1374.jpg

dscn1362.jpg   dscn1332.jpg

Prolongation

Mes six mois de contrat en Italie sont passés très vite. Au jour d’aujourd’hui, j’ai deux possibilités :
-Je prolonge mon contrat, pour un durée d’un an cette fois-ci (six mois, ce n’est plus possible)
-Je retourne dans le sud, à la case départ
Il y a plus de raisons pour rester et continuer ma mission (améliorer mon Italien, expérience à l’étranger de six mois courte et donc peu valorisable, mission en constante évolution, rémunération attractive, etc.) que de rentrer. Bien sûr, la perspective d’être aux côtés de mon amoureux est un argument de poids pour rentrer sans tarder, mais les raisons qui m’ont poussé à partir en Italie (travailler à l’étranger, mettre de côté pour l’achat de notre future maison) sont toujours valables aujourd’hui.

Je pense que cela va être dure de faire un an supplémentaire, mais il faut dire ce qui est, le jeu en vaut la chandelle. Je dois juste me préparer à faire des sacrifices (d’autres…), et à en assumer les conséquences.

Visite rapide

Pas évident de trouver un appartement quand vous n’habitez pas la région. Alors quand lui habite à 900 kms, et elle à 1500 kms, ça donne vingt quatre heures de recherches non-stop en l’espace d’un weekend. Un vrai marathon.

La bonne nouvelle, c’est que nous avons trouvé la perle rare tout à fait par hasard, en faisant une recherche libre sur internet. D’après les photos, et à l’aide du plan satellite (et un peu de culot), nous avons trouvé une (notre) maison.
Mon amoureux fait la visite la semaine prochaine (il reste toute une semaine, il aura donc le temps). J’ai bon espoir que cela sera celle-là. Le seul bémol, c’est que je ne pourrai pas la visiter. Mais je lui fais entièrement confiance.
Nous parlerons bientôt déménagement à ce propos!…

Coordinateur QA-QC

Aujourd’hui je vais vous montrer en quoi préparer un mariage (le jour J) c’est de la gestion de projet (au passage, c’est un peu ce que je fais dans la vie, mais appliqué à n’importe quel produit).

Selon la norme AFNOR FD X 50-105, le management de projet se définit ainsi : « un projet est défini comme une démarche spécifique qui permet de structurer méthodiquement et progressivement une réalité à venir. Un projet est défini et mis en œuvre pour élaborer la réponse au besoin d’un utilisateur, d’un client ou d’une clientèle. Il implique un objectif et des actions à entreprendre avec des ressources données. »

Comme quoi, ce que je fais dans la vie n’a rien d’inutile…

Louer une salle

Chacun a une idée précise du mariage parfait. Rassembler pour cette journée des saveurs, des couleurs, une atmosphère, un souvenir, ou encore une étoffe pourquoi pas, aura pour unique but de créer le cocktail parfait, à savoir « un mariage qui vous ressemble ».

J’ai une confession à vous faire.
J’aurais aimé faire mon mariage dans un mas Provençal. Une terrasse en pierres sèches donnant sur un champ d’oliviers et bordé par des massifs de lavande pour le vin d’honneur, puis la salle de réception accueillerait les invités dans sa salle majestueuse. Un savant mélange de romarin et de safran, des tonalités chantantes, une chaleur douce parfumée et festive comme cadeau de bienvenue…
Je suis malheureusement terre à terre. Nous n’avons pas les moyens, ni les ressources nécessaires… Exit donc les coteaux de Provence, quoi que ! (il reste toujours le vin !).
Une petite inspiration pour vous faire rêver?
Allez voir pour d’autres inspirations.laprovence.jpg
J’aime parcourir le site www.jolismariages.com, il regorge de reportages de mariage, de quoi vous donner envie de vous marier!

Sinon, nous avons décidé de nous marier dans mon village d’enfance. Les conditions et composantes réunis font que notre réception se déroulera dans la salle des fêtes de la commune. N’allez pas croire que je suis déçue de ce choix. Son prix, sa disponibilité ainsi que sa proximité en font un atout majeur pour cette journée. Pas de regret donc, en tout cas pour notre choix mûrement réfléchi. Quelques photos de la salle à vide, ainsi que de l’extérieur.
dscf3895.jpg dsc00182.jpg
dsc00179.jpg dscf3933.jpg

Qui a parlé du mariage en premier?!!

Je sais ce que vous pensez. Le plus amoureux des deux, c’est ma moitié, donc c’est forcément lui qui a parlé en premier mariage.
Et bien non ! Et le tri de ma boite e mail le prouve.

Je viens de tomber sur une demande d’échantillon de faire part, datant du 14 septembre 2008, soit trois mois avant la demande en mariage officielle.
En plus de laisser trainer des magasines de mariées aux toilettes, je me suis dis que commander des échantillons de faire part pourrait être un élément « déclencheur ».

Pour le site, allez voir sur www.faire-part-edition.fr.

Vous en avez pour tous les prix et tous les gouts. Sans être trop pointilleux, vous y trouverez à coup sûr un faire part sympa, qui vous ressemble.
Nous n’avons pas encore fait notre choix, et attendons de voir sortir la prochaine collection.

Les placiers à l’honneur

Cet été, mum et sœur sœur sont venues le temps d’un weekend dans le sud de la France, et j’ai oublié de vous le raconter.

Mum fait partie de ces personnes qui rentrent dans chaque magasin souvenir. Sur la route du retour en direction de la gare, nous avions une bonne heure d’avance sur l’horaire prévu et devions la consacrer aux achats souvenirs. Nous avons l’habitude d’acheter notre vin chez quelques cavistes, un en particulier pour ses produits dérivés et pile sur la route contentait tout le monde. Dans la boutique, mon amoureux a proposé à belle maman d’aller visiter une autre cave pas très loin de là, qui organise des visites. Il n’en fallait pas plus ! C’est le moment où le postulat n°1 prend tout son sens. Mum est la meilleure ! Je ne sais pas comment elle fait pour œuvrer avec le destin, mais elle a un troisième œil, c’est sur !

Il y a de ça quelques années déjà, nous avions discuté ma sœur et moi à un cadeau personnel pour un mariage, plus que les traditionnelles dragées. Notre mariage n’était pas encore au programme, mais allez savoir la raison, nous nous sommes dis que puisque nous sommes originaires du Nord, des fioles de liqueurs de chez nous seraient un cadeau idéal.

Dans ce genre là. images.jpeg 1038980large.jpg

Alors puisque nous avons dans l’idée de faire un mariage qui nous ressemble, et que l’idée d’un cadeau original est toujours d’actualité, nous avions songé à intégrer la Provence (le pastis et l’apéro en général, ainsi que la lavande) à ce dernier.

Ainsi donc, grâce à ma maman (merci d’avoir insisté pour faire la visite de la cave), nous avons trouvé au vignoble des picolos de vin rouge ! Pour ceux qui ne connaissent pas, ce sont les plus petites bouteilles qui existent, 250 ml. Impossible de les trouver dans le commerce, sauf en classe affaire d’un vol long courrier. Je me suis tout d’abord dis que la bouteille de présentation était peu être fausse, ou encore à un prix exorbitant. Mais rien de tout ça.
« Seulement voilà, et les femmes alors ? » . Mon amoureux sent immédiatement les soucis arriver. Mum s’approche alors de moi, interrompt notre conversation et s’exclame « regarde les mignonettes d’huile d’olive ! Elles sont jolies non ? C’est dommage que je n’en consomme pas… ». Quand je vous dis que mum est la meilleure !

Ainsi, nous avons les picolos de vin pour les hommes, et les mignonettes d’huile d’olive pour les femmes.
Regardez plutôt. dscf3818.jpg

Il ne reste plus qu’une chose, les placiers des bouts de choux. Je dois chercher!

Voici également les adresses de deux très bons cavistes de Provence,  calissanne pour la diversité des produits,  et Chateau Virant chez qui nous avons acheté les mignonnettes. Tous deux font de la vente sur internet. Il y a également de très bons cavistes, moins connus certes, mais qui produisent un vin de très bonne qualité. Je tacherai d’en citer d’autres dès que possible…

En attendant, bonne dégustation!!

Un soupçon de motivation

Heureusement que ce blog existe, je ne sais pas comment je ferai sinon. Mon moral, heu, comment dire, ben ce n’est pas la forme !
Je dois absolument me souvenir de qui je suis, et ce qui m’a conduit ici.

Je vais me reprendre.
Il faut que je me reprenne.
GO

Le périple, suite et fin

Vous ne le savez peu être pas, mais il y a deux semaines mon amoureux a fêté son anniversaire en Italie.

Depuis quelques années déjà j’entends ma maman me parler de Venise. Pour des raisons professionnelles, papa a passé quatre mois en Italie et maman l’y a rejoint quelques jours. Etant dans le nord de l’Italie, ils ont visités quelques villes touristiques, notamment Venise. Mes parents m’ont d’ailleurs offert un cadre de confection Italienne (qui ne quitte pas mon chevet depuis neuf ans), ainsi qu’un sujet en verre de Murano (il tient une place de choix dans ma vitrine) venant de là.

Implicitement, nous avons donc décidé de nous rendre dans la ville des amoureux pour fêter son anniversaire. Le pont des soupirs, le palais des Doges (ainsi que la boutique Antica Murana qui fait le coin de la place), l’île de Murano, tout était parfait (malgré l’averse soudaine). Je ne suis pas fleur bleue, à moins que ce ne soit Venise…

Voilà quelques photos de cette journée que je n’oublierai jamais.

dscn0394.jpgdscn0405.jpgdscn0430.jpg

dscn0450.jpgdscn0417.jpgdscn0464.jpg

dscn0482.jpg dscn0485.jpg

Le périple

Nous avons pris la route dans la nuit de dimanche à lundi 29 août. Il y avait pas moins de neuf heures de route. Arrivés à destination en fin de matinée, j’ai mis toute la journée pour faire mes papiers. A la sortie des bureaux, on m’a conduit à mon nouveau chez-moi.

Vous dire que je n’avais pas la moindre idée de ce qui m’attendait, cela serait vous mentir. Mais de là à arriver à ça…
En bref, je suis dans un appartement de six « habitants », sept maximum, un frigo de 90 cm collectif, et deux salles de bains, là encore collectives.

Mon home sweet home, c’est partager le bac à légumes à six et la salle de bains à quatre (allez savoir la raison pour laquelle ils n’ont pas voulu faire un partage équitable pour arriver à 4 contre 2 !), car nous sommes bien six personnes à cohabiter ensemble.
Ha oui, l’essentiel : cinq hommes de nationalité Italienne, et moi !

Je me rends bien compte que je ne dis pas grand-chose sur mon mariage en ce moment (ce blog étant crée à l’origine uniquement pour ça), mais il faut dire que partager sa douche avec trois individus poilus prend le pas sur le budget fleur.

POSTULAT N°3 : « Les chemises ouvertes et chaines en or qui brillent » sont originaires d’Italie.
ACCEPTE

Un choix

Je suis seule dans mon nouveau chez-moi, et j’ai le cafard. Mon amoureux vient de prendre la route pour revenir en France. Je sais que j’ai pris cette décision en toute conscience, mais je me sens mal.

Comment une décision mûrement réfléchie peut se traduire par un sentiment d’abandon et de peur ?!

Demain je vous expliquerai notre périple, pour trouver une clef 3G, une penderie, ou encore un bureau, mais pour aujourd’hui, j’ai besoin qu’un bout de France soit là avec moi, et seule ma photo de chevet a le pouvoir de me réconforter.

Je vous laisse et vous dis à demain.

Parole Parole Parole

Je suis en train de faire ma valise, un vrai casse tête ! Je sais que je dois emporter des vêtements pour l’hiver ainsi que pour l’été, mais je n’ai pas encore d’information sur l’appartement dans lequel je vais habiter. Des questions sur les ustensiles de cuisine, les draps, ou encore la propreté des lieux m’obligent à empaqueter ce qui va certainement remplir à ras bord la voiture.

Ma carte Européenne délivrée normalement par la sécurité sociale en 6 semaines se fait attendre. Je me doutais d’un éventuel retard, mais on est quasiment à 10 semaines depuis ma demande et toujours rien. Je vais donc devoir prendre la route sans. J’aviserai sur place, au point où j’en suis, je n’ai pas tellement le choix.

Cette après midi, c’était ma dernière après midi à pouvoir me balader dans ma ville préférée. J’ai respiré les odeurs de ses lieux qui vont me manquer les six prochains mois.

Je ne sais pas quand je vais pouvoir poster. Nous prenons la route demain, et je ne pense pas avoir internet là où je vais (encore une question à laquelle mon interlocuteur Italien censé m’aider dans mon transfert n’a pas été capable de répondre !).

Dès que je le peux je vous raconte tout, promis.

13.jpg12.jpg11.jpg

Artisan glacier

Je dois l’admettre, la glace ou le sorbet n’est pas mon dessert préféré. Je suis plus crêpe au grand Marnier, ou gaufre au sucre (oui, sans alcool !). Mais pour manger la meilleure glace, il faut à coup sûre aller au QUILLE.

Pour les adeptes, plus de quarante cinq recettes à la carte, et pas moins de soixante parfums de sorbets et glace. Chacune est réalisée par un maître artisan glacier et le résultat est à vous damner ! Si la fraise ou la vanille ne vous font plus frémir, laissez vous tenter par les parfums violette, calisson, lavande ou encore curaçao ! Vous m’en direz des nouvelles…

LE QUILLE, Miramas le Vieux (13)8.jpg

Vacances

Ces trois dernières semaines, j’ai profité de mes vacances pleinement. J’ai donc mis le blog de côté, pour un temps. C’était des vacances géniales, alors j’vous en raconte un bout ?

Mon amie d’école a loué un appartement à la montagne, à Vallandry pour être plus précis, et il se trouve que nous avons élus domicile en Provence. Pour toutes les deux, s’était évident ! Nous avons donc fait une semaine à la montagne, et une autre à la mer tous ensembles. Un régal ! Au programme, chaussures de randonnée et maillot de plage. Nous avons passés deux semaines à se balader et à se dorer sur le sable.

41.jpg31.jpg

51.jpg6.jpg

Nous sommes également allés au Gros du Roi pour passer la journée avec mon frère. Au programme, une journée de détente et de rigolade en compagnie de mes deux nièces. Ce fût une très bonne journée !

21.jpg1.jpg

POSTULAT N°2 : Dans un taureau piscine, la vachette est attirée par les pantalons beiges
ACCEPTE

Une brouette et sa roulette

Le 12 juillet je vous parlais de la possibilité d’aller en Italie pour travailler. Pour me conseiller, j’ai téléphoné à trois personnes, dont ma « roulette ». Je me rends compte que je n’ai pas fais les présentations avec tout ça.

On s’est connue quand nos maman ont décidé d’acheté un terrain dans la même résidence. L’une et l’autre étaient engagées dans la vie sociale et culturelle de la commune. Elles se sont liées d’amitié tout en fondant leur famille. Puis nous sommes arrivées toutes les deux.
Bien entendu, nous avons fréquenté les même écoles, fais les mêmes activités extrascolaires et j’en passe. Nous avons également été en désaccord, et nous nous sommes même perdues de vue pendant quelques années. Je respecte son avis tout comme elle accepte mon caractère (n’allez pas croire que c’est du beurre comparé à moi, son surnom de dragon ne vient pas du dessin animé Eliot !).
Pour l’histoire, elle m’appelle poulette et je l’appelle copine. Suite à une erreur de sms, mon surnom est passé de poulette à roulette, et c’est resté !

Maintenant vous connaissez mon amie d’enfance (pour les besoins du blog, c’est elle qui portera le surnom de « roulette »), ainsi que mon amie d’école.

elliot.jpg

Note: la seule singularité physique commune est celle des « cheveux », pas de la corpulence!

Proposition acceptée

Je suis de retour en France, et j’ai pris ma décision. Je pars en Italie, pour six mois.
Nous avons le temps de préparer le mariage, donc six mois de mission en Italie, ce n’est pas le bout du monde.

Apparemment, le fait que je ne parle pas l’Italien, et que je n’ai jamais été sur un projet pétrolier ne dérange pas mon employeur. Le client final étant Anglais, je devrais surtout parler anglais ; pour le projet, j’apprendrais sur le tas comme on dit.
J’ai négocié pour arriver fin août, j’ai donc un mois devant moi de vacances, un mois pour voir ma famille et mes amis. Je dois également faire mes papiers, et là c’est une autre histoire !

J’ai signé. Champagne !

Une propositon

Mon ancien client m’a téléphoné hier. Il souhaite que je travaille pour eux, en Italie ! Il y a un chantier actuellement en côte Adriatique, et ils sont à la recherche de quelqu’un. Ca fait des années que je parle d’aller à l’étranger pour y travailler, mais de là à le faire..

Et le mariage, on fait quoi, maintenant que la date est fixée ?

En panique, j’ai téléphoné à ma mère, ma sœur et à ma roulette (mon amie d’enfance). Toutes les trois avaient de très bons arguments pour me voir rester. Ma meilleure amie surtout. Après trois ans loin l’une de l’autre, me voir partir à l’étranger, dur à digérer.

Mais c’est là, à l’intérieur. Et si vraiment j’avais quelque chose à y faire en Italie ?

Petit bémol, je ne parle pas un seul mot d’Italien.
Je dois prendre l’avion pour un rendez-vous auprès de la direction avant la fin du mois. J’aurai l’occasion de rencontrer mon futur superviseur de site. Histoire de voir si cela pourrait être quelque chose pour moi.

Affaire à suivre.

Le 04 juin 2011

Nous avons fixé la date du mariage au 04 juin 2011 ! C’est fait !

Pour arriver à trouver LA date, je me suis posée une question : Qu’est ce qui est le plus pratique ?

Etrange ? Pas tant que ça. Nous avons de la famille d’un peu partout en France et j’ai une amie exilée en Angleterre. Nous aimerions que tous viennent mais les activités professionnelles et les vacances scolaires ne nous aident pas. Alors, afin de mettre toutes les chances de notre côté, nous avons épluché le calendrier de 2011 et répertorié tous les jours fériés. Nous avions deux possibilités, le 04 (jeudi précédent férié) ou le 11 juin (lundi suivant férié). En allant plus loin dans notre sélection, il s’avère que le deuxième weekend de juin sera réservé pour les communions, donc potentiellement cela sera plus difficile pour trouver les prestataires adéquats.
Nous voilà donc à sélectionner le 04 juin 2011. C’est dans quasiment deux ans, pas la peine de se remuer si tôt que ça, mais le pincement au cœur est là.

Nous nous marions le 04 juin 2011.

Fin de contrat

La fin de mon contrat est officielle. Il y a deux semaines, j’ai eu l’avis de mon chef pour me signaler qu’ils ne me gardaient pas pour une autre mission. Aujourd’hui, je quitte le chantier.

Une glace trois boules n’y changerait rien cette fois-ci.

Mon fiancé me sort ce soir. Il me voit déprimé et m’annonce une sortie pour me détendre, et profiter de l’été qui arrive.
Il n’a pas tort ; l’été arrive, ainsi que la famille et les amis. J’ai hâte de les revoir. Mum, sister, ma blonde préférée, nous avons de la chance d’habiter au soleil finalement.

Ah! Ma bonne humeur revient…

Plannification, une vocation

Cela fait un mois que je n’ai pas posté et ce pour deux raisons.

La première, la fin de mon CDD. On a beau dire, c’est un coup dur. A chaque fin de contrat, il faut se remettre en question, et retrouver une place ailleurs. La réalité est dure à accepter.
Pas de moral = post négatif, et ce n’est pas l’ambiance que je souhaite donner à mon blog.

La deuxième raison s’explique par l’invitation que nous venons de recevoir par la poste. La sœur de mon amoureux nous invite à son mariage, qui aura lieu le 11 septembre 2010. Je suis vraiment ravie pour eux et impatiente d’assister à la cérémonie!
En revanche, exit notre mariage en 2010…

J’ai envie d’une glace, pas vous ? Ca ira mieux après une bonne glace trois boules, mûres sauvages citron vert et cassis…

Les trente ans tombent à l’eau

Le mariage fin août 2010 tombe à l’eau !

Pas de date disponible pour la mairie, ainsi que pour l’Eglise, vous y croyez ? Les couples réservent plus d’un an à l’avance,  incroyable ! PLANNING COMPLET.

Il nous reste deux solutions, opter pour début août, (ce qui correspondrai avec mon anniversaire), ou début septembre. Plus tard, la météo nous lâcherai. Juillet, je ne suis pas adepte. Et avant ça, encore une histoire de météo.

Nous devons prendre une décision, d’autant plus que Pâques est passé, et que nous n’avons toujours pas annoncé à la famille notre date.

D’ici à quelques jours, nous serons fixé.

Les trente ans

Mon amoureux fête ses trente ans en août 2010. Après plus de deux ans loin des amis et de la famille, une grande fête se profile.

J’ai alors émis l’hypothèse que peut être nous pourrions nous marier le jour de ses trente ans.

Une grande et belle fête, une cérémonie, tout s’annonce bien.

Le calendrier

Je n’ai pas posté depuis quelques temps. Ce silence s’explique par la difficulté à fixer une date. Après une demande en mariage, vous êtes d’accord pour dire que la prochaine étape, c’est de fixer la date, non?

Seulement voilà, comment faire quand vous habitez à 900 kilomètres du lieu de réception…

Nous trainons donc, et pour le moment, aucune date n’est fixée.

HELP

La demande en mariage

Mon amoureux m’a demandé en mariage dans la nuit du 24 au 25 décembre 2008.
Nous sommes remontés exprès pour les fêtes de fin d’années de Provence.

Lors de la remise des cadeaux, je pensais qu’il allait me dire qu’il m’aimait, qu’il tenait à moi ou quelque chose comme ça, mais rien de tout cela. Il était juste très gentil, comme à son habitude. La soirée s’est déroulée sans incident, puis nous sommes rentrés dormir chez ma maman vers les 3 heures du matin.
Dans le salon, il ne se décidait pas à retirer sa veste, alors nous avons commencé à discuter de la soirée. Puis quand j’allais le quitter pour monter me coucher, il m’a retenu, a sorti un écrin de sa poche de blouson, et me l’a tendu.

Une bague deux or sertie de trois diamants se tenait là, dans sa main.

Je suis incapable de vous répéter ce qu’il m’a dit. Mais je me souviens de ses yeux qui m’aimaient, pleins de larmes de joie. Il était aussi confus que ma mère, qui a débarqué à ce moment là en pyjama, le brushing impeccable (mouah !) Elle a juste demandé à mon amoureux ce que j’avais répondu et dans un silence le plus complet, elle est repartie se coucher en marmonnant « j’aurais encore mieux fait de rester coucher moi ! ».
Je n’ai rien dis, impossible. J’étais en train de m’imaginer lui dire ‘oui’, en robe blanche, mais les mots ne sont pas sortis ce soir là.
Le lendemain, je lui ai juste dis que mon « oui » résonnera à la mairie, puis à l’église de son choix, quand bon lui semblera. Je l’aime.

Au fait, j’adore ma mère, rien que pour ça.

Postulat n°1 : La solution mère d’un composé est toujours meilleure que son substrat.
ACCEPTE

Le nid de l’amoureux

Nous sommes originaires du nord de la France. Par Nord de la France, j’entends les frites fraîches, la première sortie moto de l’année à l’enduro du Touquet (récemment rebaptisé enduro pôle), un papi mineur ou chemineau, bref, des vraies gueules de charbon.

Il y aurait beaucoup de choses à dire sur nous.
Pour résumer, ce fameux huit mai 2000, j’ai accepté un cinéma,

Erin Brockovich avec Julia Roberts.1erinbrockovichposter01.jpg
Et voilà!

Depuis, nous avons vécus beaucoup de choses ensemble, certaines plus sombres que d’autres. Mais ce que nous retenons, ce sont les bons moments, plus que tout. Nous avons partagés un studio et une maison dans le Nord. . Là, nous avons eu une chatte qui, si elle ne nous avait pas quitté, aurait fait mon bonheur de tous les jours. Puis, voyant mon chagrin, mon amoureux m’a apporté une boule de tendresse, et ma meilleure amie une boule de « crottin ». Allez savoir pourquoi, j’ai fais de la pl

ace pour ces deux amours de chatons et, en compagnie de la tortue et des poissons, nous étions devenus une famille. Nous avons en

suite déménagés pour un appartement, le tout suite à une mutation, et avons atterrit en Provence, loin des terrils de notre enfance.

Voilà en peu de mots l’histoire de nos huit dernières années ensemble. Certains se diront peu être que j’éclipse trop de détails, mais que voulez-vous, je la vois comme ça, ma vie avec mon amoureux.

Allez, c’est tout pour ce soir.

Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
Millenium Development Goal |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | gucci158
| CAMEROON24 .. l'info camero...
| Blog du niveau intermédiaire