posts de septembre 2009


My little Asia

Cela serait beaucoup trop long à vous expliquer depuis le début ! Pour faire court, j’ai connu une jeune femme polonaise pendant mes études. Nous avons partagé un studio ensemble, un bout de vie étudiante, ce qui a eu pour effet de créer une amitié sincère entre nous, notre complicité y aidant.
Cette amie est l’une des raisons qui m’ont poussé à être ici, en Italie, aujourd’hui. Je l’admire et la respecte pour son courage, sa gentillesse, et son ouverture d’esprit. Soyez sûr que si je suis folle sur les bords, elle l’est tout court, et nous nous entendons rien que pour ça !!

Tout ça pour dire qu’elle va venir avec sa fille dans un mois !

A la fin de ses études, plutôt que de repartir en Pologne, elle est partie en Angleterre, pour de nouvelles perspectives d’avenir. Elle a tenté de fonder une famille, en vain pour le papa. La dernière fois donc que je l’ai vu, sa fille Ashley avait quelques semaines. Elle a trois ans aujourd’hui !
Mum l’apprécie énormément et j’ai donc décidé de lui faire la surprise de sa venue. Je prévois des larmes, de la joie, et une journée nostalgie.

Elle s’appelle Johanna, je l’appelle « ma little Asia ». Elle pardonne mon Anglais, et moi sa cuisine polonaise à l’Anglaise.
Elle, je l’aime.

Un soupçon de motivation

Heureusement que ce blog existe, je ne sais pas comment je ferai sinon. Mon moral, heu, comment dire, ben ce n’est pas la forme !
Je dois absolument me souvenir de qui je suis, et ce qui m’a conduit ici.

Je vais me reprendre.
Il faut que je me reprenne.
GO

Le périple, suite et fin

Vous ne le savez peu être pas, mais il y a deux semaines mon amoureux a fêté son anniversaire en Italie.

Depuis quelques années déjà j’entends ma maman me parler de Venise. Pour des raisons professionnelles, papa a passé quatre mois en Italie et maman l’y a rejoint quelques jours. Etant dans le nord de l’Italie, ils ont visités quelques villes touristiques, notamment Venise. Mes parents m’ont d’ailleurs offert un cadre de confection Italienne (qui ne quitte pas mon chevet depuis neuf ans), ainsi qu’un sujet en verre de Murano (il tient une place de choix dans ma vitrine) venant de là.

Implicitement, nous avons donc décidé de nous rendre dans la ville des amoureux pour fêter son anniversaire. Le pont des soupirs, le palais des Doges (ainsi que la boutique Antica Murana qui fait le coin de la place), l’île de Murano, tout était parfait (malgré l’averse soudaine). Je ne suis pas fleur bleue, à moins que ce ne soit Venise…

Voilà quelques photos de cette journée que je n’oublierai jamais.

dscn0394.jpgdscn0405.jpgdscn0430.jpg

dscn0450.jpgdscn0417.jpgdscn0464.jpg

dscn0482.jpg dscn0485.jpg

Anniversaire

BON ANNIVERSAIRE SOEURETTE !!
Je ne suis pas là, mais je pense toujours aux personnes que j’aime.

On se voit le plus vite possible, promis.

Le périple

Nous avons pris la route dans la nuit de dimanche à lundi 29 août. Il y avait pas moins de neuf heures de route. Arrivés à destination en fin de matinée, j’ai mis toute la journée pour faire mes papiers. A la sortie des bureaux, on m’a conduit à mon nouveau chez-moi.

Vous dire que je n’avais pas la moindre idée de ce qui m’attendait, cela serait vous mentir. Mais de là à arriver à ça…
En bref, je suis dans un appartement de six « habitants », sept maximum, un frigo de 90 cm collectif, et deux salles de bains, là encore collectives.

Mon home sweet home, c’est partager le bac à légumes à six et la salle de bains à quatre (allez savoir la raison pour laquelle ils n’ont pas voulu faire un partage équitable pour arriver à 4 contre 2 !), car nous sommes bien six personnes à cohabiter ensemble.
Ha oui, l’essentiel : cinq hommes de nationalité Italienne, et moi !

Je me rends bien compte que je ne dis pas grand-chose sur mon mariage en ce moment (ce blog étant crée à l’origine uniquement pour ça), mais il faut dire que partager sa douche avec trois individus poilus prend le pas sur le budget fleur.

POSTULAT N°3 : « Les chemises ouvertes et chaines en or qui brillent » sont originaires d’Italie.
ACCEPTE

Un choix

Je suis seule dans mon nouveau chez-moi, et j’ai le cafard. Mon amoureux vient de prendre la route pour revenir en France. Je sais que j’ai pris cette décision en toute conscience, mais je me sens mal.

Comment une décision mûrement réfléchie peut se traduire par un sentiment d’abandon et de peur ?!

Demain je vous expliquerai notre périple, pour trouver une clef 3G, une penderie, ou encore un bureau, mais pour aujourd’hui, j’ai besoin qu’un bout de France soit là avec moi, et seule ma photo de chevet a le pouvoir de me réconforter.

Je vous laisse et vous dis à demain.

Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
Millenium Development Goal |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | gucci158
| CAMEROON24 .. l'info camero...
| Blog du niveau intermédiaire